14 novembre 2013 de Florence à 'Général''

nivoculteur

Photo: Greta Formation

On voit à peu près à quoi les ostréiculteurs ou les apiculteurs occupent leurs journées. Mais que peut donc bien produire un nivoculteur ? Réponse : de la neige artificielle. Avec le réchauffement climatique et les exigences toujours croissantes de la clientèle qui désire des pistes de qualité quelles que soient les conditions météorologiques, la neige de culture devient plus une nécessité qu’un luxe pour toutes les stations de ski, indépendamment de leur altitude ou de leur exposition. Zoom sur un métier méconnu, mais plein d’avenir.

Recette pour produire de la neige

Obtenir de la neige suppose que les mêmes conditions soient réunies, que ce soit Dame Nature qui se charge de recouvrir les montagnes d’un épais

Le nivoculteur, au cœur de plusieurs métiers bien différents

Aujourd’hui, dans chaque

Photo: Zermatt

Un métier qui s’apprend… et qui embauche

La formation de nivoculteur que dispense le lycée des métiers de la montagne de Saint-Jean-de-Maurienne s’adresse à des bacheliers techniques dans le domaine de la mécanique et dure un an, entre cours et stages. Les diplômés rejoignent alors les équipes des différentes stations et le secteur ne connaitra pas la crise. Comme l’ont montré les experts de l’ISSW réunis à Grenoble en octobre dernier, la neige va se raréfier en dessous de 1800 m dans les trente ans à venir mais dès aujourd’hui, absolument toutes les stations, même les plus hautes, s’en remettent à la neige de culture pour garantir à leurs hôtes une neige de qualité. On peut ainsi être surpris d’apprendre que

La première fois où je suis allée au ski j’avais 10 ans, c’était en CM2 pendant une classe de neige. Par la suite, j’ai eu la chance de passer une grande partie de mes vacances scolaire à la montagne les pieds dans la neige l’hiver et en randonné l’été.

Ski blog

7 mars Les meilleures boissons de montagne
1 fév Comment choisir son pantalon de ski ?
17 dec 8 stations skis aux pieds dans les Alpes françaises