10 février 2014 de Florence à 'Général''

Classe de neige

Déplacer l’école et les écoliers depuis la plaine ou la ville, jusqu’à la montagne : voilà l’idée de départ de la classe de neige. Nées dans les années 50, ces classes découvertes, comme on les appelle aussi parfois, permettent à des écoliers habitant loin des massifs montagneux de découvrir le milieu montagnard en hiver, lorsque la neige est là. Les matinées sont consacrées à des cours, dont la thématique tourne autour de la vie à la montagne, et les après-midi dédiées à des activités de plein-air, dont le ski. Mais à quoi bon une classe de neige ?

Un triple bénéfice escompté

Historiquement, l’invention de la classe de neige est liée à la situation particulière de la France dans les années 50 : de nombreux petits citadins ont une santé fragile et les stigmates de la guerre et de ses privations sont encore visibles. Il germe alors dans l’idée de certains instituteurs (comme on les appelait à l’époque) d’emmener leurs écoliers respirer le bon air de la montagne et y prendre des forces à la neige. Outre cet aspect médical, aujourd’hui un peu dépassé, il y a aussi une dimension sociale aux classes de neige. Il s’agit en effet de démocratiser les vacances au ski, qui restent assez onéreux pour certaines familles. Grâce à des aides municipales, le coût d’un séjour dans une

Photo : ac-Grenoble

La classe de neige - une première découverte du ski

Pendant une semaine de classe de neige, parmi les activités de plein air, auxquelles sont consacrés les après-midis, le ski occupe une place importante. Pour ces sessions de sport d’hiver, le professeur est épaulé par des professionnels de la montagne, les seuls habilités à gérer un groupe en extérieur. Ce sont eux aussi qui veillent à la sécurité des équipements et qui, par leur connaissance du terrain, décident des activités les plus propices en fonction du niveau du groupe et des conditions météo et l’état de la neige sur les pistes. Si le ski alpin a toujours la côte, on peut constater qu’une classe de neige se tourne aussi très volontiers vers les activités nordiques, comme le ski de fond ou les

Classe de neige - l'apprentissage de la vie en montagne

Si ces classes de neige constituent une première approche du ski et de la neige pour la plupart des élèves, elles impliquent aussi une connaissance fouillée du milieu montagnard en hiver qui peut amener à une prise de conscience intéressante chez les élèves. Outre la problématique évidente de l’écologie montagnarde, outre l’étude de la faune et de la flore hivernales, il y a une foule de sujets susceptibles de mobiliser les jeunes écoliers en classe de neige : la diversité des métiers de la montagne, le patrimoine littéraire et folklorique local, l’architecture des massifs visités ou encore l’histoire chargée de certains territoires, comme le plateau des Glières ou le Vercors, deux hauts-lieux de la Résistance. Il n’y a plus qu’à préparer ces activités en amont, par un cahier d’activités par exemple, et la classe sera prête pour une classe de neige inoubliable, entre copains.

La première fois où je suis allée au ski j’avais 10 ans, c’était en CM2 pendant une classe de neige. Par la suite, j’ai eu la chance de passer une grande partie de mes vacances scolaire à la montagne les pieds dans la neige l’hiver et en randonné l’été.

Ski blog

7 mars Les meilleures boissons de montagne
1 fév Comment choisir son pantalon de ski ?
17 dec 8 stations skis aux pieds dans les Alpes françaises