19 avril 2013 de Theo à 'Actualités''

JO

Biathlon, combiné nordique, saut à ski et autre bobsleigh sont autant de disciplines olympiques qui pourraient bien devenir de vieux souvenirs. En effet, le réchauffement climatique aurait pour cause de mettre sérieusement en danger l'avenir de la compétition majeure dans les prochaines années… Des médaillés olympiques de snowboard et de ski ont donc pris le taureau par les cornes, adressant une lettre au président des Etats Unis. Le but de cette démarche, alerter sur les dangers et tenter de sauver les Jeux Olympiques d’hiver du réchauffement climatique. Bien entendu, au-delà des jeux olympiques d'hiver, c'est le tourisme de montagne dans son ensemble qui est menacé par le réchauffement.

Des mesures concrètes demandées

La lettre en question à été signée par 75 athlètes de haut niveau et rappelle au Président des Etats-Unis que les températures record des dernières années et les chutes de neige qui se font de plus en plus rare menacent la survie des JO d’hiver. “En tant qu’athlètes professionnels, représentant une communauté de 23 millions d’amateurs de sports d’hiver, nous sommes les premiers témoins du changement climatique”, écrivent-ils. Ils rappellent également que l'année dernière a été l’année la plus chaude jamais enregistrée et que la neige tombée en quantité insignifiante cette année ne laisse pas planer l'ombre d'un doute: l’hiver est en danger. Les sportifs ont donc demandé à Barack Obama de prendre rapidement deux mesures qui auraient un effet significatif sur le climat, à savoir : Fermer toutes les vieilles centrales à charbon présentes sur le territoire américain et renoncer au projet de pipeline de Keystone, destiné à acheminer du pétrole issu des sables bitumeux de l'Alberta depuis le Canada, jusqu’au Texas.

Keystone

Des spécialistes unanimes

Vous avez surement quelques doutes concernant le réchauffement climatique aux vues de l'année particulièrement neigeuse que nous avons vécu en Europe, mais malheureusement il ne semble pas que la tendance de fond soit en situation de s'inverser. Une étude internationale présentée tout récemment, s'inquiète de l'impact du changement climatique sur le tourisme de montagne. L'enquête qui porte sur une quinzaine de pays de l'Union Européenne, la Suisse et la Norvège, indique que dans les prochaines décennies, il neigera en hiver le plus souvent entre 1500 et 1700 mètres d'altitude contre seulement 1300 mètres à l'heure actuelle. En 2003, un expert de l'Office Mondial du Tourisme et deux géographes de l'Université de Zurich, présentaient déjà des conclusions similaires lors de la 1ère conférence internationale sur les changements climatiques et le tourisme. Alors que 85 % des 230 stations des Alpes suisses ont aujourd'hui un enneigement satisfaisant et fiable, l'horizon 2030-2050 verrait ce taux chuter aux alentours de 63 %. Il pourrait même atteindre 44% d'ici 2080 si la température continue d'augmenter : il ne neigerait alors suffisamment pour envisager de pouvoir skier en dessous de 1800 mètres d'altitude ! Selon eux, aujourd'hui, seules les régions dotées de moyens de transport permettant l'accès à plus de 2000 m auraient de bonnes perspectives dans un avenir lointain. Allez Barack, on compte sur toi!

Je suis né à Grenoble et j'ai la chance d'avoir passé carrement tous les week-ends et les vacances en hiver et en printemps au ski ! Mes parents me disent encore que je savais skier même avant de savoir marcher.