11 mars 2013 de Theo à 'Astuces'' | 0 Commentaires

avalanches

Alors que la préfecture des Alpes-de-Haute-Provence recommande "la plus grande prudence" quand aux risques d’avalanche et que le risque de niveau 4 (sur 5 possibles) est atteint dans les massifs de la région, Snowplaza vous livre quelques conseils à suivre dans ces situations d’urgence. Une avalanche, c’est impressionnant, mais c’est avant tout une situation d’extrême danger à laquelle il vaut mieux être préparé.

Se protéger des avalanches : un travail en amont

Afin d’éviter l’accident et pour vous aventurer dans le ski hors piste ou la randonnée en montagne, il est recommandé avant tout de consulter la météo des neiges ainsi que le niveau d’alerte d’avalanche par exemple sur le site de Météo France. Sachez rester humble face à la montagne, et ne surestimez pas vos capacités physiques et techniques. Préparer son itinéraire en fonction de son niveau et signaler une heure de retour à ses proches est également le bienvenu. Connaitre les lieux est une nécessité dans bien des cas, et partir avec une personne qui connait les lieux vous aidera à déjouer certains pièges de la montagne. Quoiqu’il en soit, partir seul est risqué, et à défaut de connaissances préférez les services d’un guide de montagne expérimenté.

avalanche

Equipement : trio de base et plus

Outre le fait de prévoir des vêtements adaptés (casque compris) aux changements climatiques brutaux qui peuvent intervenir en montagne, il est conseillé d’avoir toujours sur soi un tissus rouge qui aiderait à ce que les secours vous distinguent en cas de recherches ainsi qu’une couverture de survie épaisse avec laquelle il serait possible de couvrir un accidenté. Mais l’essentiel réside dans ce trio gagnant : pelle (afin de dégager la neige en cas d’avalanche, une sonde (afin de retrouver un disparu sous la neige) et un ARVA (appareil de recherche de victimes d'avalanche). Concernant ce dernier il sera important de vérifier ses piles et de ne pas courir le risque d’avoir des piles dont on ne connait pas le niveau de batterie d’autant que le froid les sollicite plus. Un test de fonctionnement de l’appareil est par ailleurs conseillé avant le départ. Ce trio gagnant est un bon départ mais ne suffit pas à parer à tous les risques. Il vous faudra avant tout apprendre à les utiliser avec des exercices qu’il est possible d’effectuer auprès de la fédération française de la montagne et de l'escalade (FFME) ou d’autres organismes.

  • L'Avalung permet par exemple à une personne sous la neige de respirer pendant au moins 45 minutes, alors qu’en temps normal l’asphyxie intervient dès 15/20 minutes. Son principe est de recueillir l'air qui se trouve dans le manteau neigeux en l'aspirant. Une fois capté, l'air est ensuite transmis par le biais d'un tube ; le tuba de la montagne en quelques sortes.
  • Les sacs à dos type Avalanche Airbag System (ABS) et les sacs de ce type sont parmi les système les plus efficaces pour éviter l'ensevelissement (98% de survie d'après le constructeur ABS). Il se présente sous la forme d'un sac à dos contenant deux airbags latéraux, à actionner à l'aide d'une poignée de déclenchement pyrotechnique et ainsi d’éviter d’être enseveli.

Précautions à prendre sur place et cas d’avalanche

Un coup d’œil sur la pente neigeuse vous permettra de repérer les bons signes tels que des traces de skis ou des empreintes d'animaux, qui pourront être un feu vert, mais aussi s’avérer trompeurs car les traces peuvent dater de quelques jours ou même quelques heures, et la couche de neige supérieure avoir changé durant ce laps de temps. Il vous faudra alors suivre des consignes telles que tester la résistance de la couche avec votre bâton de ski par exemple ou encore respecter scrupuleusement un espacement entre les skieurs ou les randonneurs ; ainsi, si par malheur l’un d’entre eux venait à se faire emporter, les autres pourraient le secourir ou donner l’alerte. Si vous êtes pris dans une avalanche ne paniquez pas et essayez de vous y soustraire par les cotés. Autre conseil, lâchez votre équipement ski y compris (même si vous y tenez beaucoup), essayez de rester en surface où le plus proche de la surface, et nagez si vous êtes dans la poudreuse. Cramponnez vous la ou vous le pourrez. Protégez tant que possible votre nez et votre bouche.

Si vous êtes enfoui, attendez l'arrêt de l'avalanche puis : Creusez un espace face à votre visage qui constituera une poche d'air pour respirer, repérez ou se trouve le haut (en urinant par exemple ), et creusez pour tenter de regagner la surface. Pour plus de détails, consultez les chroniques neige et sécurité de l'ANENA

ski

Commentaires

Laisser un commentaire

Je suis né à Grenoble et j'ai la chance d'avoir passé carrement tous les week-ends et les vacances en hiver et en printemps au ski ! Mes parents me disent encore que je savais skier même avant de savoir marcher.

Top 3 Angebote
travel Nos Top 3
Conseils pour vos vacances